Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/01/2011

...nobody's fault but....

…et puis en fin d’après midi, je me suis fait accompagner au garage pour chercher ma voiture, ils n’avaient pas fini, ils ont changé les freins, l’embrayage, l’échappement plus encore des trucs, je sais pas quoi, à vue de nez je vais en avoir pour mille cinq cents euros, c’est dommage, avec cet argent, je voulais m’acheter une maison bleue, sur la colline, je voulais retourner dans un rêve un peu, je sais pas combien ça coûte un rêve, j’avais mis mille cinq cent euros de côté pour en acheter un d’occasion ou même un neuf

mais plus petit

mais bon, y’a encore le réel qui veut sa part, et bon je lui donne sans problème,

je sais que les rêves, c’est rien d’autre que la vie, parce que tu vois y’a quelqu’un qui est mort encore aujourd’hui, dans son lit comme ça, une crise cardiaque, alors, y’a que le présent éternel

et aussi le monde qui est si long à reconstruire

donc je m’en fous des mille cinq cents euros et des rêves d’occasion ou neufs

mais plus petits,

il est le piano du koln conert là, j’ai mis ça tout à l’heure, keith jarrett, pour répondre au long mail de celle avec qui on s’écrit tous les jours notre vie, celle qu’on sait pas qu’elle est un rêve en fait, parce qu’

on croit que c’est toujours autre chose ailleurs la vie,

alors que je t’assure que non

que c’est là dans mon lit pour moi

avec le manque aussi

mais bon, j’ai choisi, je fais avec ma maison bleue sur la colline,

je sais pas pourquoi je parle de maison bleue, je sais pas du tout pourquoi, j’ai toujours habité une maison rose

parce que je suis une fille

et que le bleu c’est pour les garçons qui sont vilains parce qu’ils pensent qu’à leur bite

et aussi à autre chose mais dès qu’ils l’ont ils n’en veulent plus

on dirait des hystériques les garçons en fait, des hystériques avec des poils dans les oreilles et des pieds trop grands….

… quand j’étais dans le garage, j’ai reçu ce court mail qui disait,

-         je sais rien de toi,

j’étais dans la partie atelier du garage, j’aime bien mon garagiste, je l’ai acheté mille cinq cent euros, c’est pas cher, je veux dire si on a déjà une maison rose, ..

j’ai reçu ce court mail de celle à qui je demandais ce qu’elle cachait, qui disait,

-         je sais rien de toi,

alors j’ai dit,

-         je m’appelle raphaël,  j’habite une maison verte au bord d’un rêve acheté cash à keith jarrett, et si t’es malade putain, je te kidnappe, je te colle dans la chambre du bas, tu n’es sors pas jusqu’à ce que tu sois rose comme toutes les filles qu’on est nous autres les bloggeurs de la nuit…

 

mais elle était pas malade, elle m’a dit,

-         c’est rien que de très banal,

et moi j’ai pas trouvé ça banal du tout ce qu’elle avait, j’ai eu envie de pleurer, j’ai très souvent envie de pleurer depuis pas mal de temps mais tu sais, je m’en fous d’être comme ça, je suis aussi très fort parce que je mange plein d’épinards avec du curry qui pique et du riesling et quelqu’un m’a dit hier que le riesling c’était pas du vin algérien je crois, et…

……

.. et rien y’a le koln concert qui vient de finir, je vais mettre autre chose, je sais pas quoi, un truc dans le même genre, en  harmonie subtile, en caresse frôlée, en petits frissons tout doux tu sais, avec ce sourire tendre et gentil, juste quand on a envie un peu de s’embrasser……

il est l ’heure de toutes les fatigues là….

Demain je vais chez optic 2000 leur arracher les couilles à cause des lunettes qui se dévissent tout le temps

Et je clouerai leurs couilles sur la porte en bois de ma maison bleue, comme un garçon,

En signe de bonheur éternel

Je t’aime va…..

Les commentaires sont fermés.