Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/03/2011

... short inutile update (titrée à 38,7 ° celsius)..

.. et puis la fièvre n’est pas tombée, et bon, on va faire avec… il faut juste que je récupère assez d’énergie pour aller bosser demain, pour tenir la journée, je transpire brûlant là, mais la terre s’est arrêtée de tourner visiblement, elle s’est figée sur une heure indéterminée, dans un axe sûrement signifiant,

mais tu vois les signifiants,

je m’en fous un peu beaucoup,

les raisons,

les causes et les conséquences,

je n’ai strictement aucun avis dessus,

j’ai encore de la fièvre, ça oui, j’ai pas d’avis non plus dessus, je constate, c’est tout…..

je n’ai bien entendu rien fait d’autre de la journée qu’être resté au lit, et je suis descendu m’allonger sur le canapé en bas cet après midi parce que y’avait plein de soleil et plein de couleurs….

J’ai regardé une petite heure sur ma tablet archos 70 un bout du film « Tournée » de matthieu alamric, le son de ce film est pourri, je pense que c’est pour faire genre réalité, (le pourri c’est réaliste), que c’est pour faire genre auteur, je suis pas sûr qu’il y ait une histoire là dedans, je ne crois pas , mais bon, je suis pas trop accroché aux histoires en ce moment,

je sais jamais comment les finir

Donc, ça, ça me gênait moins, mais j’ai adoré les filles qui faisaient leur numéros là dedans, toutes un peu beaucoup grassouillettes, et putain je les ai trouvées vraiment proche d’une certaine idée du bonheur que j’ai, à savoir, quelques soupirs hormonaux caressés dans le sens du poil, et si tu les as rasés, on trouvera bien un sens quelconque pour caresser tout ça…..

Et puis ce sourire

Tu sais, ce sourire

Rien avant, rien après

Comme pour la fièvre peut être


Les commentaires sont fermés.