Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/07/2011

.... sitting on the dock of the bay...

 

… et puis il est sept heures du mat, c’est rare que je sois encore au lit à cette heure ci, je le suis recouché, j’ai fait une lessive, un bout de vaisselle, bu un double café senseo et avalé deux vitamines et du magnésium, il faut que j’appelle l’assurance, mon pare-brise est fendu, je sais pas pourquoi, un désir trop fort peut être, hier, j’ai passé ma journée dans une putain de pièce soviétique sans fenêtre avec vingt personnes costard cravates,

Les grands chefs

Avec des PowerPoint

Putain on aurait dit l’intro d’un film TNT qui se finit en gore, on aurait dit une caricature, y’avait les vingt je te dis tous pareil en costard Armani sombre,

Très bien coupé

Même les gros avaient de la classe

Pour te dire

Les cheveux pas en mélange bohême,

genre toi

Genre moi,

Pas longs

Genre moi

Y’en avait pas un qui rigolait, ils portaient sur leurs épaules un mega respopnsabilité, y’avait qu’eux qui en connaissaient le poids,

Pour te dire

Nous on pouvait pas imaginer

Y’a eu un tour de table

Je suis sûr que c’était pour ma pomme, ils avaient tous l’air de se connaitre entre eux

J’ai balancé mon nom, j’ai dit le vrai, j’ai hésité quand même, j’avais envie de dire

coover,

harry coover,

ça faisait rire ma tante quand j’étais tout petit, ce truc d’harry coover,

Elle va mourir bientôt ma vieille tante, ma très vieille tante

Rachel

Elle a mille ans, une super classe, elle a toujours son humour archi aigu, elle a toujours ses neurones en talons aiguilles, juste elle est très vieille, le corps ne suit plus, elle veut pas dire qu’elle n’y voit presque plus, je l’ai su par hasard, elle met des croix de rouge à lèvres sur les verres, elle ne voit plus les verres, elle veut plus trop bouger de chez elle, elle est fatiguée,

Le téléphone a sonné la semaine dernière à quatre heures du mat, j‘ai pensé qu’on allait me dire que ça y était,

Rachel,

Mais non, c’était le boulot, un machin de sécurité dont je n’avais rien à foutre

Elle est très croyante,

Quand son mari est mort y’a quelques années, je suis passé à l’hôpital, il était dans la chambre froide,

Je me suis dit que je sais rien n’a de sens, mais que peut être c’est pas pareil pour les autres

Moi je m’en fous, mais lui, il était très croyant,

J’ai posé ma main sur soin front glacé, les trois doigts du milieu sur le front pour faire le signe du Chema

Et j’ai récité la presque seule phrase que je connaissais de toutes les prières qu’il avait essayé de m’apprendre quand j’étais petit

Chema israel

Adonaï eloenou, adonai ehad

Écoutre Israel,

l’eternel notre dieu, l’eternel est un..

Moi, je trouve pas que c’est une phrase magique,

Mais j’y connais rien en magie des autres

Les commentaires sont fermés.