Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/10/2011

.. new skin.... (old ceremony)...

 

… et puis je viens de rentrer du boulot, il est 23h et quelques, j’y suis depuis six heures et demi ce matin, des cas d’urgence, la souffrance humaine ne semble pas avoir de limite, sauf pour moi, on m’appelle parce que je semble savoir,  je semble calmer… il est presque au bout de ma résistance physique, l’heure du stop, je crois, j’ai avalé un demi noctran, j’ai mis mon réveil une heure plus tard demain même si je sais qu’à quatre heures je serai debout, il était une fois et des poussières, ce matin, j’ai pris un de mes carnets noirs, celui où je raconte ma vie a moi, celle dont je parle à personne, ce doit être le tome dix ou quinze j’en sais rien de mes carnets noirs depuis que tu m’as offert le premier, je viens d’en recommander un paquet sur internet, il est presque tard je crois, j’écoute Anje lechner au violoncelle, j’ai pris mon carnet ce matin et j’ai écris en vitesse plein de pages, y’avait ce rêve de maison de pierres qui se bousculait, quand je rêve de maison je me sens presque adolescent, quand la vie commençait avec la fille au visage de weermer,

Il est presque autrefois à cette heure ci, samedi soir j’étais ma mère avec ma vieille tante rachel petite comme un moineau qui dit qu’elle sourit pour que la mort vienne parce que maintenant il est l’heure, et que la mort est en retard et c’est pas bien de faire attendre un moineau, et j’ étais chez ma mère et ma vielle tante rachel avait ramené une très ancienne photo de moi adolescent avec la fille au visage de weermer et plus doux que le visage de cette fille, tu trouves pas même si tu montes les enchères jusqu’au ciel, et peut être c’est pour ca que j’ai rêvé de maison parce que quand c’est le temps des maisons, je suis un adolescent aux cheveux bien trop longs qui regarde avec tendresse cette fille si douce…..

Il est temps de dormir là même si j’ai pas sommeil, je vais mettre la radio, arrenter le violoncelle, il est mille ans et des poussières maintenant, je suis ce vieil abraham,

23:54 | Lien permanent | Tags : soon | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.