Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/01/2012

... so long...

.. et puis à bientôt, elle m’a dit tout à l‘heure
…..


……on est samedi, là, j’écoute la radio, j’ai écouté la chanteuse adèle, le live à l’albert hall et aussi wendy sutter, la violoncelliste, qui joue des trucs de philip glass, je fais mon marché musical chez KMS, tu sais, quand ça lme plait, je ruse comme un sioux rapidsharé pour que l’album entier se pointe chez moi, bien coiffé en 320 si possible autrement, il vint comme il est, ensuite avec le logiciel floola, je le mets sur l’ipod ensuite je glisse les sons sur la super mega chaine, son de diamant, du salon, je m’assois sur le canapé, je regarde un peu les arbres du parc, et j’envoie le huitième dimension….
Puissance maximum
Ou presque
…….


On est samedi là, à bientôt elle a dit tout à l’heure au téléphone,
Je sais que surement c’est la dernière fois que j’entends sa voix,
Elle a la voix claire, elle m’a dit, j’écoute la radio toute la nuit, moi aussi j’ai dit, j’écoute la radio la nuit,
Je t’embrasse fort j’ai dit aussi
Moi aussi, elle a dit,
Elle a la voix claire, très claire
….


La j’écoute la radio, la fille aux bougies va arriver dans quelques minutes, une demi heure maximum, on va allumer des bougies, je vais lui faire de la paella, on va boire des margaritas, elle va prendre un bain, on va regarde ardisson sur canal, elle va se faire des tranches de pain grillé avec du beurre pour manger le fromage de chèvre..


A bientôt, m’a dit tout à l’heure ma vieille tante rachel
Elle va mourir
Peut être ce soir
Peut être demain
Bientôt
A bientôt, elle m’a dit, au telephone


Hier j’ai appelé à ma mère, les médecins lui avaient dit le matin,  que c’était presque fini pour Rachel,
elle a été à l’hôpital avec son frère,

Hier ce devait être les dernières secondes de rachel
Mon oncle et ma mère ont ouvert la porte de la chambre d’hôpital
Elle était allongée, immobile, yeux fermés, minuscule
Mon oncle a mis sa calotte juive sur la tête
Y’avait les premiers mots du kaddish sur se lèvres, il s’est approché pour un dernier baiser sur le front de ma vieille tante rachel
Il a posé ses lèvres,
Elle a ouvert les yeux
Qu’est ce que tu fais la, toi ?  elle a dit
Ma mère a crié un peu
Mon oncle a craché discrètement dans un klennex tout neuf les premiers mots du kaddish


A bientôt elle m’a dit tout à l’heure
Elle va mourir, elle est en soins palliatifs, les fonctions vitales sont au bord du précipice, elle a plus envie de toute façon,
elle m’a dit, ça suffit maintenant
Et puis elle m’a dit à bientôt
Allez, à bientôt rachel…


Les commentaires sont fermés.