Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/12/2012

.. bulbeuse...

 

.. et puis fais moi penser à te parler de Bulbeuse surtout…

… y’a sa putain de bouille, je sais pas si c’est elle ou pas sur le truc de twitter et je m’en tape, mais bon, y’a ce regard de je m’en fous un peu beaucoup passionnément, quasi brûlant,

et ça ça fait du bien, dans ce monde gluant de lieux communs/cynisme décisif, et de plaintes existentielles et  tu sais quoi ?

un peu puantes..

non la Bulbeuse est le quasi seul être vivant croisé sur les hasards du numérique qui s’instantanéise sur mon android un peu blanc, un peu sale..

elle habite bruxelles, je crois, doit être originaire de rennes, a un père qui danse quand sa mère crise, et qui l’appelle mon gros poulet dodu, elle est dans une école quelconque à base de trucs genre artistiques, je sais pas trop à quoi ça correspond, je comprends rien à la moitié des tweets,  dans lesquels elle glisse des mots secrets sûrement issus d’une tribu quelconque,

elle envoie péter sec, et ça putain ça n’a pas de prix

j’ai pas lu son blog

juste parcouru un peu,

question de temps,

d’opportunité

sur mon smartphone, c’est écrit trop petit tout ça, ;

devant l’ordi, tu sais quoi, y’a le boulot qui prend toute la place,

et puis y’a bulbeuse, et putain ça fait du bien comme une douche

elle envoie péter sec ceux qui l’emmerdent, cherche pas la posture,

 cherche pas à être,

elle est…

……je comprends rien à la moitié de ses tweets et je m’en fous,

PARIS BITCHES. JE BAVE DU CUL

C’est pas la peine de comprendre, ça glisse tout seul, les questions, tu sais, on se le pose quand tout va pas bien, quand ça roule flamboyant, on profite du bonheur,

Elle s’appelle camille je crois…

Mais on s’en fout un peu beaucoup././.

Si un jour je meurs et je revis, je crois que je voudrais bien  être elle..

Ou pas.

Les commentaires sont fermés.