Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/01/2015

... yesterday...


podcast

.. et puis oui c’est vraiment pas mal le benjamin clementine, je te remets un autre morceau qui ressemble à du nina simone dans sinnerman, tu verras ce que je veux dire..je reviens du continent, j’ai pris le bateau ce matin, il faisait froid et gris c’est une des premières journées où il fait aussi froid et aussi gris, j’ai mis mon chauffage toute la journée alors qu’auparavant c’était pas vraiment la peine, mon poêle à pellets, je l’avais programmé pour une heure le matin, une heure le midi et un peu plus le soir et puis c’est tout, il s’arrête à neuf heures le soir et c’était nickel jusqu’au lendemain, mais là j’ai un peu froid, il tourne depuis que je suis rentré vers 15h c’est qu’on n’a pas trop le choix, tu sais, y’a un bateau à presque 14 h et puis le suivant c’est le soir tard,

ils ont supprimé celui de 16 h,

je me suis magné, j’avais cogné ma dent contre je sais pas trop quoi, j’ai demandé au café où il y avait un dentiste pour éviter que je ne meurs dans la nuit en hurlant mes pire secrets dans le silence de la lande et que les falaises répercutent tout ça de rochers en rochers jusqu’à retourner en poussière de souvenirs ainsi que la bible dit : tu  machin poussière tu truc poussière et voilà….

… j’ai écouté virginie despentes à la radio en rentrant, je me souviens du temps de 20six, quand elle avait son blog et que je façonnais abraham du bout de mon sourire, texte après texte, dans la joyeuseté de la foufoune de la fille aux bougies,

nous étions jeunes et larges d’épaule,

baiseurs joyeux insolents et drôles,

ça discutait sec dans les commentaires de blogs en blogs et sont apparus comme ça des tas de personnages fascinants, en vrac et en en oubliant : XXL, Hazam, despentes, le type pathétique qui me trollait régulièrement Eudeline, ça me faisait marrer tellement il se prenait au sérieux, comme quelques autres qui se pensaient tragique alors que ridicule, ou tout simplement humains peut être, julip, Maaa, abs, benrouf, ludomatic, phedia, cee, toxicavengeresse, l’incontournable KMS et plein d’autres plein d’autres, plein d’autres….

Il y avait aussi toutes celles qui m’ignoraient ostensiblement du haut de leur nombril phosphorescent qu’elles repeignaient tous les matins en tirant la langue un peu, se voulant à la limite d’une zone under, pensant que le faisage de gueule était une marque de grande personnalité artistiquement rebelle… j’en ai baisé des dizaines de ce genre, les oubliant ma bite encore luisante en cherchant où j’avais bien pu garer ma bagnole pour me tirer fissa…..

J’ai écouté virginie despentes à la radio, une femme assez fascinante tant par moment elle semble rigide dans une pensée taillée dans un diamant sans faille, et à d’autres hésitante et d’une infinie douceur…. sa timidité est aussi posée là, comme une poignée de main hésitante et sincère… je n’ai pas lu son dernier bouquin, Vernon Subutex, j’ai entendu qu’elle disait que c’était son pseudo sur facebook à un moment, j’ai toujours haï facebook, j’ai vu cela immédiatement comme une nasse étouffante, j’ai vu un piège déguisé en adolescent rebelle, j’ai vu le masque du genre que prennent les pédophiles sur le net pour coincer les gosses, le suite m’a conforté, le mot « ami » déjà est rédhibitoire… voulez vous prendre untel pour ami ????? c’est quoi cette phrase ???  prendre pour ami ???  … il est nécessaire de continuer ????

Ami !!!

Bon, la suite m’a donné raison, les données personnelles propriété de ces enculés, ensuite l’accaparage des revenus de pubs des petits sites, il y a des tas d’articles qui expliquent tout cela très bien, la censure du moindre bout de sein ou de bite montré alors que tu peux décapiter sans sourciller sur facebook, le mark machin s’en contrefiche, il se verse des seaux d’eau glacée sur la tête ce qui suffit à montrer comment il aide le monde…

Moi ce matin j’ai aidé l’afrique en me lavant la bite au savon, demain j’attaque le continent asiatique en me nettoyant le trou du cul avec de l’eau froide….

J’ai écouté despentes en rentrant, c’est dommage qu’elle n’ait plus de blog, que même vous tous n’ayez plus de blog, j’adorais lire la vie de chacun, j’aime le quotidien des autres, j’ai reçu un mail de matin de l’un(e) d’entre vous qui réagissait à ma note d’hier, et qui me racontait sa soirée et tout ça, j’adore ça qu’on me raconte les choses banales, les actes ordinaires, les habitudes répétitives….  

….quand j’étais môme on habitait des immeubles à pas cher, à loyers modérés modérés pendant que ma mère nourrissait ses trois mômes à la force de ses bras pendant que mon père s’était brisé à l’aube de sa quarantaine, mort et complètement mort, mon oncle me disait, dis son nom, dis son nom, il était inconscient,  dis son nom, et j’arrivais rien à dire, si ça se trouve si j’avais réussi à dire son nom, il passerait un de ces jours me voir sur l’île, vieillard majestueux en me disant, 

-     fils, tu peux me passer ce truc cdes pink floyd que j’aimais bien ?

et je lui répondrai,

-     je vais te faire plutôt écouter Benjamin clementine, c’est tout récent, on a toute la vie et toute la mort en pour en discuter ou pour se taire, ou pour rien, mais putain que j’aime te voir là sur mon fauteuil dans mon salon de ma minuscule maison bordélique en pierres sur ma petite île, demain, je te ferai visiter et je t’expliquerai comment c’était avant ici, avant que ces connards aient apporté leur fric et aient  barbouillé de merde ces pulsations de terroir que j’aimais tant, quand j’ai découvert cette ile par hasard, en me fiant à une boussole, avec un chien que j’avais à l’époque qui ressemblait à un loup qui s’appelait Charlie, sans dec, il s’appelait charlie, maintenant que tout le monde est charlie, il a bien fait de mourir y’a longtemps surement, il a disparu un jour chez des gens qui le gardait, mon chien que j’aimais moins parce que la vie m’emmerdait tellement à l’époque, je savais pas m’arrêter au présent, j’attendais des réponses alors qu’il n’y strictement aucune question. ??....

Quand j’étais mouflet, dans cet immeuble à pas cher qu’on habitait, ma fenêtre donnait chez des voisins, je les regardais mettre la table, allumer la télé, s’assoir, se lever, je trouvais ça fascinant cette vie de rien qui était tout…..

Mais y’a plus de blog, je ne sais pas si le quotidien de chacun se continue sur facebook, entre « amis », j’en sais rien, quand je serai riche, je rachèterai facebook et je lui mettrai la tête dans la cuvette des WC jusqu’au dernier sursaut, jusqu’à l’ultime tremblement et ensuite, je tirerai la chasse en me remontant les couilles comme j’ai vu Mickael Jackson le faire….

 

Commentaires

sur facebook aussi on se lave la bite pour sauver l'afrique. tu ne perds rien

Écrit par : abs | 24/01/2015

décapante Virginie Despentes! Quant à Facebook on n'est pas A M I S

Écrit par : Alezandro | 31/01/2015

... ah? je croyais qu'on acceptait des amis sur son facebook ???
non ?

Écrit par : abraham | 01/02/2015

Les commentaires sont fermés.