Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/02/2015

... story time.. (la même avec moins de fautes d'ortho).. je me suis relu..c'est trop bien...

… et puis je suis nul en roman, mais vraiment, je veux dire, je peux inventer une histoire, c’est pas spécialement difficile, une histoire quelconque je veux dire, une histoire extraordinaire, il suffit de prendre ce qu’il se passe dans la vie, je veux dire cette nuit, j’ai eu envie de pisser, depuis que j’habite là, dans ma maison toute en vrac, je monte une bassine parce que les chiottes sont en bas de l’autre coté, c’est pas chauffé, y’a plein de bordel entre les lits et les escaliers, les escaliers :  c’est moi qui les ai faits, pour te dire si c’est tordu avec en sus l’option de traviole,

c’est chez moi quoi,

et quand je suis seul, je mets une certaine forme d’élégance à laquelle je tiens dans une jolie boite en bois de ma tante rachel qui est morte il y a deux ou trois ans et qui m’a dit à bientôt juste avant de mourir et c’est sympa de dire ça quand tu sais que tu n’en as que pour trois ou quatre heures maxi, et j’ai répondu à bientôt, rachel et elle avait raccroché et puis voilà, maintenant la jolie boite est à moi, avec aussi un tube de rouge à lèvres qui lui appartenait parce qu’on nous a demandé ce qu’on voulait garder d’elle dans toutes ses affaires, ses meubles, ses objets, dans les trucs de valeur tu vois le genre, elle avait pas d’enfants, elle avait plus personne à part nous, la fille aux bougies a dit -le tube de rouge à lèvres, celui qui est posé sur la tablette devant l’entrée en dessous du miroir, elle le passait sur ses lèvres chaque fois avant de sortir, rachel, en se regardant dans le miroir, et c’est le seul truc qui a de la valeur parce que c’est très près d’elle et voilà comment ici on hiérarchise les choses, dans mon monde à moi, on n’a pas pris l’argent, les couverts dans les boites en velours, on n’a rien pris de ça, on a pris le tube de rouge à lèvres et la boite en bois,  la boite en bois parce qu’elle était jetée dans un coin, parce qu’elle allait partit à la déchetterie et elle pleurait un peu je crois, la boite en bois, alors je l’ai prise et je mets dedans mon élégance, une certaine forme d’élégance à laquelle je tiens,  quand je suis seul chez moi, l’élégance d’aller me geler les couilles et me casser les dents pour aller pisser en pleine nuit quand je suis seul..

Voilà pourquoi j‘ai monté une bassine, une très ordinaire, tu la vois tu la remarques pas, sit’es obligé de faire un témoignage sur elle, tu galères, une bassine très quelconque capable d’accueillir en pleine nuit le pipi de moi, genre entre un demi litre et trois litres, livraison en plusieurs fois si les conditions sont réunies… cette nuit, bingo envie de pipi, je me mets à genoux sur mon matelas posé sur le plancher tout neuf, il a un an ou deux, c’est la femme qui habite au bout du village qui me l’a posé, elle fait des travaux en tout genre, elle était tailleuse de pierre avant, tu l’énerves pas , elle peut te clouer sur la falaise avec son petit doigt, d’un autre côté t’as pas trop envie de la baiser non plus, mais bon, c’était pas le deal…

Je me mets à genoux sur mon matelas posé par terre, je prends la bassine, mon petit zizi de juif et je pisse et ça aurait pu s’arrêter là sauf que…

… sauf que au moment de poser la bassine je me rends compte que c’était pas la bassine..

.. oh ?

.. c’était le panier d’osier que j’avais monté la veille parce y’avait plein de chose à monter avant d’aller au lit.

Liste des choses à monter :

-         Ma tablette samsung galaxy note 10.1 et son alimentation

-         Mon téléphone sans fil panasonic dont la base est en bas avec ..  avec rien du tout, juste au cas où tu m’appellerais, tu as dit que tu m’appellerais et tu l’as pas fait et je pars demain pour genre quinze jours…

-         Un bouquin papier de jonathan tropper  « Pertes et Fracas » en 10/18

-         Ma liseuse Kobo touch avec mes deux mille bouquins dedans au cas où ..

-         Deux paires de loupes, je sais pas pourquoi

-         Un flacon plein de donormyl pour donormyler justement

-         Un flacon  vide de donormyl que j’ai oublié de poubeller depuis plein de jours

-         Une chaussette, j’ai jamais trouvé l’autre

-         Un stylo  roller de marque CROSS que m’a offert la fille aux bougies et même que j’ai galéré pour trouver des recharges

-         le grand cahier jaune sur lequel j’ai commencé à écrire ..(mais on verra ça plus tard)..

.. … sauf que au moment de poser la bassine je me rends compte que c’est pas la bassine mais ce putain de panier d’osier… j’ai tout jeté en l’air genre c’est en feu, c’est pas en feu en vrai, c’est une expression pour montrer le geste non réfléchi, reflexe panique, tu vois…

Evidement y’avait pas de pipi dans le panier parce que les paniers en osier sont plein de trous et que tout passe à travers et que en dessous le travers, ben oui..

… ben oui, c’est le matelas, les draps,  la couette, tout ça quoi…

Bon je raconte pas la suite, tu l’as vécue d’une façon ou d’une autre dans ta vie à toi et le but de lire ici, c’est le plaisir pas le rappel des moments douloureux de la vie…

..

Donc je te disais que si tu veux raconter une histoire extraordinaire t’avais qu’à raconter ta vie, et juste extrapoler un peu… tu vois que j’avais raison..

Où est l’extrapolation ?

Ben là ou tu veux c’est facile, regarde comment on extrapole :

…. Le matelas est plein de pipi, oh putain, vite on arrache les draps,  le matelas est trempé merde merde, on tire le matelas pour le mettre ailleurs , où ? n’importe où mais bon on va dormir dans le pipi presque froid quand même, on tire le matelas, il craque oh putain de merde, la toile se déchire, oh putain de merde et à ce moment précis de l’ordinaire banal de ta vie quelconque ,tu vois quoi ?

Quoi ?

Un truc dans le matelas, y’a un truc dans le matelas dans les trucs tout marron du dedans du vieux matelas ??

Oups, c’est quoi ?

Ça ressemble à une enveloppe, tu la prends, y’a un  truc écrit dessus, tu vois mal tu vois un peu trouble.. ah oui, les loupes que t’as mis dans le panier d’osier avant de monter sans savoir pourquoi, voilà : maintenant tu sais pourquoi,

Les moyens justifient la fin

Tu penches un peu l’enveloppe pour mieux l’éclairer, n’oublie pas, le décor, la nuit, la petite chambre en bois, là haut, dans le grenier, la petite veilleuse avec l’ampoule de 25 watts, tu penches un peu l’enveloppe et tu lis :

Oh lala

Oh lala

Y’a écrit ;

Dans cette enveloppe la preuve absolue  que dieu n’existe pas, c’est irréfutable, dans l’enveloppe tous les détails dans les principales langues qui font chier la population..

Oh là là..

A ce moment là, tu entends un bruit en bas, ça semble venir du jardin, tu t’avances vers le velux, c’est la pleine lune, oh lala, y’a des ombres, des gens qui marchent dans ton jardin, ils ont l’air d’avoir une cagoule, ils ont l’air de tenir une kalachnikov, il y a y un  truc au bout d’un bâton, c’est un  drapeau, y’a des lettres arabes Oh putain c’est Daesh, comment ils savent t’as pas le temps de faire ton enquête, il faut que tu te sauves de là, le velux de la chambre de l’autre coté d’où tu es, s’entrouvre, une main passe oh lala t’es mort de peur,

-         N’aies pas peur dit la main, regarde mon bracelet ,  y’a écrit mossad sur le bracelet, je suis venu te sauver..

Quoi ? le mossad, mais comment ils ont su ?

Je me méfie, je veux dire je sais pas trop ce que je dois faire, je percute brutalement qu’une femme m’a souri dans la rue ce matin, une jolie brune avec des beaux seins, c’est la solution, je pense, je sors par le troisième velux que j’avais oublié ouvert justement avec une échelle posée derrière, je suis pas soigneux dans le fond, je me sauve de la maison envahie par daesh et le mossad, dans la ruelle je vois une voiture avec un gyr^phare marqué CIA, il me semble apercevoir un type qui ressemble à poutine derrière le bosquet, ainsi que daniel schneidermann sur le toit en face qui vérifie comment BFM et France inter font leur boulot, la réponse est non, j’arrive à prendre le sentier secret que ne connaissent que ceux qui ont la carte Insulaire qui te permet d’avoir des réductions sur le bateau et je file vers le bourg à la jolie brune m’a souri ce matin, elle est toujours là, en train de sourire, en peignoir de nuit de satin doublé parce qu’il ne fait pas chaud..

-         tu .. ? je dis..

-         je… elle répond en écartant lentement son peignoir de satin doublé à cause du froid pour me montrer sa culotte, elle a deviné que j’aime les culottes..

-         et tu n’as pas tout vu, elle dit, elle braque une mini lampe de poche sur sa culotte, j’éjacule immédiatement dans mon non slip que j’ai pas, elle a une culotte trouée, celle que j’avais commandée pour noel au cas où tu viendrais…

..

Bon.. tu vois comment la simple réalité te permet d’écrire une histoire palpitante avec sopalin…

C’est pas difficile d’inventer une histoire extraordinaire, non, c’est juste pas mon truc,

Mon truc c’est….

Commentaires

Tu m'as convaincu, je me mets à la vannerie

Écrit par : Benrouf | 23/02/2015

....c’est peut être ton truc à toi..

Écrit par : abraham | 23/02/2015

Le recherché du temps perdu...

Écrit par : griz | 24/02/2015

... bienvenue ici Aliette..

Écrit par : abraham | 26/02/2015

Les commentaires sont fermés.