Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/03/2015

....it's nice on your island ?...

.. et puis, je sais pas trop pourquoi j’ai repensé à elle, j’ai fait une recherche, son dernier mail datait du 4 septembre 2011, ça disait ça :

« « …pas envie d'être à Paris, je sais pas encore si c' est réel ou furtif, je crois que je vais partir rejoindre P…, bon espagnol catholique pour sa mama la journée, homo erectus bien dépravé dès que le soleil embrasse la mer dans la cala, tombé en amour alors que j'avais bu trop de herba, paille dans le nez et dans l'oreille de mon voisin de bar, et que je lui disais " t'as les yeux qui sentent le cul" en français pour faire rire mes copines, persuadée qu'il imprimait rien... Sauf qu'il le comprend très bien et le parle franchement pas mal... Et qu'il a pris la décision de plus me voir il y a cinq jours. Et que je vais faire un petit débarquement à Madrid cette semaine... Au pire j'irai voir les tronches de dégénérés des grands d'Espagne au Prado… » » »

……….je sais plus pourquoi on s’est plus écrit depuis et pourquoi aujourd’hui ça me manque, alors que je ne sais pas si, dans ces quatre ans écoulés,  t’as rebaisé avec P… qui a les yeux qui sentent le cul en français,

Ou pas 

il est  vingt heures trente sept, je suis sur mon ile darling, je t’ai envoyé un petit mail cet après midi et il m’est revenu, tu sais le truc FAILURE NOTICE et merde, je me suis dit, je me parle évidemment, à qui veux tu que je parle ?,  je vis seul ici, vraiment seul, j’ai pas d’amis, mais ça c’est pas plus mal, je m’ennuie tellement vite avec les gens, c’est toujours les mêmes choses qui se disent, je m’ennuie pas avec moi, je me parle, je me réponds, toujours des trucs qui me surprennent, enfin pas toujours assez souvent….

Aujourd’hui a été une journée un peu vide, un peu passée au téléphone, j’ai déménagé, la Poste ne suit pas, ils m’ont renvoyé mon courrier deux mois et puis plus rien, mon ex secrétaire m’a transmis un truc plutôt important et je me suis rendu compte que j’avais rien reçu depuis des mois entiers, ça m’a un peu emmerdé, je sais pas pourquoi,

…………….mais je sais que les trucs importants se dissolvent dans le temps sans laisser de traces, les traces c’est nous qui les inventons,

..les gens aiment tellement se plaindre qu’ils se sillonnent des traces sur eux pour montrer combien le passé les a tordu, tu parles, ça me gonfle un peu beaucoup ce déterminisme artificiel, je te l’ai écrit souvent :

TU PEUX TOUJOURS FAIRE AUTREMENT,

TU LE FAIS PAS, C’EST TOUT

…. et donc j’ai passé l’après midi au téléphone, à voir qui avait ma nouvelle adresse, qui ne l’avait pas, des trucs administratifs, des trucs casse burnes, et c’est comme ça que j’ai appris qu’un type que je connaissais a vu sa maison brûler entièrement y’a deux jours, dans la journée, y’avait personne,  il était au boulot, un court circuit..

Je l’ai appelé aussi donc, voir comment il naviguait avec ça, comment ça vivait quand même, ça vivait, ok, on se rappelle, j’ai dit, tenez moi au courant, la fille aux bougies était en double appel, j’ai enchainé,

elle me manque en ce moment,

j’étais avec elle y’a une dizaine de jours, là elle travaille un peu beaucoup, elle rentre tard le soir, on a des centaines de kilomètres entre nous, elle m’envoie un texto le matin à son réveil, m’appelle le soir en rentrant, on discute une heure ou deux pendant qu’elle se fait à manger, j’entends les bruits dans l’appareil, les tintements, l’eau qui coule, et puis je raccroche, j’allume ma tablette, application SFR TV, je regarde plus belle la vie ou Scènes de ménage, j’ai découvert, y’a pas longtemps, ça passe à la même heure, je regarde l’autre en replay et..

.. et puis j’ai repensé à cette fille  et j’avais envie de la lire encore, c’est un personnage de roman, vraiment, une zébrure genre rock ‘and roll, couleur destroy teintée de trash, une personnalité hors du commun, elle a acheté un appart à paris juste avant qu’on ne s’écrive plus, je sais pas pourquoi, elle m’a dit quand tu passes à paris n’hésite pas, je ne l’ai jamais vu cette fille, je sais pas pourquoi on est resté en contact, ses mails ont toujours été des éclairs de magnésium pour moi, elle a le don de la formule et du non attendu, c’est ça qui me plait chez elle, elle me surprend, totalement, parfois c’est extrêmement laconique quelques mots mais signifiants en diable, elle écrit en plusieurs dimensions, de mémoire une fois j’ai juste reçu ces quelques mots :

not guilty

Comme ça, jetés dans le vide, putain ça sonnait ça, juste deux mots sans contexte, ne se référant qu’à eux-mêmes

not guilty

Y’avait quelqu’un capable de m’envoyer cela sans rien attendre, je trouve ça bandant, une fois, elle m’a envoyé un texto un été, j’étais seul sur mon île, je racontais ça dans mes notes, elle m’a envoyé :

Si j’étais sûre que t’étais baisable, je te rejoindrais

Ça m’avait fait sourire, je lui ai répondu :

Si j’étais sûr que tu es baisable, je t’inviterai

On a rigolé je crois…

Mais voilà, le mail m’est revenu avec FAILUIRE NOTICE

Et merde..

Et puis je sais pas comment, j’ai tapé ton prénom dans la fonction Recherche de ma boite mail..

Et y’a une autre adresse mail qui est apparu..

O putain oui, j’ai envoyé

«  je sais pas si c’est toi, si c’est toi réponds darling »

La réponse est venue aussitôt

« Abe ? »

« Yes »

«  je  suis à paris, je suis en train de perdre 400 euros au poker.. »

C’était bien elle…

Ce matin un autre mail  à 7h 14 :

« Je ne sais pas si le bonheur existe mais l’ABSOLU, oui. 

Il fait beau sur ton île ? »

Les commentaires sont fermés.