Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/04/2015

.. one by one...

.. et puis c’est le matin, je viens de boire mes trois cafés machine senseo, dosette à pas chères, enfin le moins cher possible, avec goût noisette, ; il a plu cette nuit, y’a des gouttes sur la selle de mon scoot dehors, la table en teck de jardin est mouillée aussi, il fait couvert ce matin et …….   … ah oui, j’ai entendu la dernière fois à la radio un type qui disait qu’Elmore Leonard, un  écrivain de je ne sais pas quoi, j’ai la flemme de taper google pour vérifier, si ça se trouve j’en ai lu de ses bouquins, si ça se trouve non, et tu vois l’un comme l’autre, rien n’a changé, donc de l’inutilité de lire parfois.. …………mais bon, à la radio y’a un type qui vient d’écrire une biographie de Elmore Leonard, disait que ce dernier avait établi une série de 10 règles pour écrire… la première était de ne pas commencer par la météo, de ne pas dire le temps qu’il fait… hahahahaha… du coup je me suis dit que MOI, en tant que rebelle solitaire et donc par là même estampillé Vrai Artiste contre la guerre qui est pas bien et le racisme qui est mal, il suffit de le dire pour changer les choses, et qui donc, par pur esprit de contradiction adolescente, j’allais commencer tous mes textes par la météo et établir une série de UNE seule règle pour écrire et la voilà :

-         - Ne suivre aucune règle

Je te laisse t’ébouriffer dans ce paradoxe temporel…

………..et donc le ciel est couvert, j’ai bu mes trois cafés, la radio est allumée sur la table de la cuisine, j’écoute la radio sur une appli sur mon tel samsumg S4 qui a téléchargé tout seul la nouvelle version  d’Android 5 lollydrop, pour te dire que l’électricité vient jusqu’ici et que je suis bien immergé dans mon époque, j’écoute mla radio, il est neuf heures ils disent, je vais aller faire les courses tout à l’heure, j’ai fait une petite liste, je me suis levé avec un drôle de vertige, dans la salle de bains j’ai vu des taches rouges dans mon lavabo, et le miroir m’annonçait que je saignais du nez, ah ?... j’ai lavé tout ça, je vais voir comment ça évolue et faire quand même mon testament…

Hier le photographe est revenu, on a été boire une bière, deux en fait, sur la terrasse en surplomb sur le petit port, le gars nous a amené des cacahuètes sous coque, j’aime ces moments là, le gout de la grimbergen avec celui de la cacahuète fraiche, on a parlé de tout et de rien, il a les yeux qui partent en vrille chaque fois qu’il évoque le corps d’une jeune fille, il est resté scotché à ces post adolescentes en tenue négligée, c’est un hamster dans sa roue, il en sortira jamais, mais bon, il faisait doux, on buvait nos bières en regardant la mer, ça m’a suffit, du coup je suis rentré chez moi, y’avait un, clip qui se tournait au bourg, les décors du moyen âge, les caméras, les figurants, tout le machin qui ne servira à rien, qui regarde des clips, sans dec, mais j’ai pas été voir, je suis rentré, tranquille, j’ai fait couler un bain chaud, j’ai regardé une connerie à la télé sur ma tablette, et…..

Commentaires

C'est Chalumeau le type qui a écrit la bio d'Elmore James. Laurent. Il a écrit un bouquin futile que j'adore juste sur les paroles d'une chanson, Me and Bobby McGee. Bref. On s'en fout.

Écrit par : KMS | 19/04/2015

.. merci !!! je savais que c'était chalumeau, je l'avais entendu parler de cela dans pl'emission de Taddei sur europe 1 (très bonne émission en podcast).. j'ai lu de lui Anne Franck le retour et aussi Fuck je crois.. (et un autre mais je ne me rappelle plus..)..

Écrit par : abraham | 20/04/2015

Les commentaires sont fermés.