Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/06/2015

... let's my people go...

.. et puis bien sur je n’ai pas écrit ici depuis je ne sais pas quand, depuis la soirée je crois devant le petit port, et y’a eu une autre soirée pour la fête de la musique et moi j’aime bien ce genre de truc comme ça où tu peux rester seul parmi les autres, et c’est mon truc ça rester seul parmi les autres, tu vois comme internet me va bien, tu vois comme le numérique est assorti à mon slip ….

Entre temps y’a eu trop de monde chez moi, je raconte pas ma vie, j’ai plein de vies :

-          une à l’endroit,

-         une à l’envers,

-         une à moi,

-         une aux autres

-         et une dont je n’ai aucune idée et c’est surement celle là que je vis réellement, surement…

Y’a eu trop de monde chez moi, trop de contraintes, trop de posture à tenir, je veux dire il est pas toujours tenable de dire à tous qu’on s’en fout d’à peu près tout que seul m’intéresse l’univers qui se dessine dans une fissure d’un après midi, tu sais quand je regarde le mur de ma cuisine et que j’imagine brutalement la planche, la vieille planche qui irait parfaitement à cet endroit et que à ce moment précis..

….mon dieu, tout cela n’est pas explicable..

.. et qu’à ce moment précis, y’a comme une musique qui s’installe, toute enveloppante, qui te berce et caresse, qu’il y a tout un décor qui respire, tout un autre monde qui surgit d’on ne sait d’où, un autre monde où j’y ai parfaitement ma place, dans ce celui-ci tout cela est encore tellement suspendu, …. Que ça se reproduit quand je lis une phrase sur un livre, sur un magazine, quand je suis des yeux un goéland qui vient faire le cacou autour de ma terrasse, quand je traverse l’ile sur mon scooter rouge, je bascule dans ces autres univers, je m’y sens parfaitement bien, je n’ai aucun rôle à y jouer, je suis en parfaite synchronisation avec moi et moi..

.. je te l‘ai dit cela n’est pas vraiment explicable..

… et puis y’avait cette autre soirée au bourg, sur la place du village, la fête de la musique, généralement les fêtes de la musique je les encule, je veux dire réellement, la bite dans le trou direct quoi, mais là, je ne sais pas, peut être est ce l’endroit, cette ile, tout était doux, j’ai senti que la fissure de l’autre univers n’était pas loin, bingo…

Oui bingo, la fille aux gros seins de l’autre fois était là, on s’est retrouvé devant le stand de bière pression tous les deux, on ne s’est jamais parlé, elle ne m’a jamais calculé jusque là, tu sais cette enveloppe d’invisibilité dont elle m’avait recouvert d’un regard toujours ailleurs, mais là, elle était juste devant moi, elle s’est retournée d’un coup, visage face visage, le mien, le sien, elle était très bien maquillée, je veux dire, y’avait une harmonie certaine dans son regard et son sourire, elle a dit bonsoir..

Ma bite l’a saluée aussi mais j’ai dit bonjour quand même, le mec s’est trompé et m’a donné à moi la bière qui lui revenait, je lui ai dit prenez, elle a dit non ça fait rien..j’y crois moyen au ça fait rien j‘ai dit si si c’est à vous elle a dit non allez y, j’ai bon je vais la renverser, elle m’a regardé à nouveau, yeux dans les yeux, sexe contre sexe, elle a rigolé, a posé sa main sur mon bras, j’ai retenu mon éjaculation, elle est repartie avec ses copains, j’ai bu ma bière…

Je ne suis pas retourné au café où elle se pose tous les dimanche midi, j’ai fait ma monica bellucci, j’ai fait celui qui avait un contrat avec hollywood..

Demain je pars rejoindre la fille aux bougies, pour quelques jours..

Je crois bien que je l’aime

Si tant est je sois capable d’aimer et même simplement capable de comprendre ce que ça peut bien vouloir dire..

Commentaires

merci chéri.

Écrit par : cee | 22/06/2015

y're welcome

Écrit par : abraham | 23/06/2015

Merci chéri

Écrit par : monica | 22/06/2015

y're welcome

Écrit par : abraham | 23/06/2015

Les commentaires sont fermés.