Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/05/2016

... the monkeys's name....

.. et puis le soleil semble revenu alors je me suis levé de mon canapé et posé sur la table en bois sur la terrasse, avec l’ordi, le noir, celui qui était sur la table ronde du salon, l’autre le blanc, plus petit, est sur le bureau dans le coin en bas, à gauche, j’ai fait un café sur ma senseo, un simple mais je viens de le finir d’un trait, il m’en faut encore, un  autre brulant, j’ai été cherché dans le cagibi le paquet de gâteaux bretons qu’a laissé la fille aux bougies avant de partir loin, la semaine dernière, j’avais envie de ce genre de plaisir, un café fumant, des palets bien sucrés et bien beurrés, ma petite terrasse, un après midi qui s’étale un peu…

Y’a eu ces derniers jours tous ces vertiges qui me prennent de temps à autre et qui m’extraient du temps qui passent, à l‘affut de la moindre sensation de bien être sur laquelle je peux sauter pour oublier le monde qui tourne et tourne encore dès que je le regarde, j’ai eu douze mille explications pour ces vertiges chacun y va de son histoire personnelle, je n’écoute plus, je cherche pas de solutions, j’ai pas de problème, juste des vertiges de temps à autre,… le soleil s’est repointé mais il ne fait pas vraiment chaud, y’a un petit vent comme ça qui me fait relever le col de ma veste de survet noire, tirer sur le zip, plisser un peu des yeux.. tiens j’ai fini le paquet de gâteaux, un enfilage machinal en sirotant le café… je ne fous rien depuis pas mal de jours, sauf casser mes stylos, mes beaux stylos rollers, orange, noir verts, que j’achète par fournée sur amazon, j’en ai cassé deux ce matin, la même connerie, en forçant la recharge, en tirant fort quand il faut y aller en  vapeur de gestes, en traversée de coquille d’œufs, quand il faut faire attention et si il y a un truc dont je suis incapable en ce moment c’est d’attention….

………………Il y a des intervalles comme ça , entre quoi et quoi ?, je sais pas, mais des traits d’union sur lesquels je ne m’intéresse à rien ni à personne, incapable de lire, j’essaie un peu,  j’ai commencé à nouveau tropique du cancer et du capricorne de Miller, relu les trois premières pages huit mille fois et m’en foutre, j’ai repris également le nom des singes de volodine, que j’avais envoyé à toi, toi qui écris si bien, repris les premières pages, et là c’est pas pareil tu sens que ce bouquin c’est autre chose, tu sens que ce bouquin, tu ne l’as pas seulement jamais lu mais jamais imaginé … je l’ai lu il y a des années de cela, je ne l’ai jamais oublié, le nom des singes traine un peu partout dans l’apparence du réel qui m’entoure, avec beautiful loosers de leonard cohen, pourquoi écrire quand ceux là l’ont dejà fait, et tiens il faut que je recommence à bruler mes traces, je ne tiens pas à laisser un indice quelconque de moi si par hasard, au détour d’une crise cardiaque, je ne pèse plus que 21 grammes….

Je pense à ça parce que des gens meurent autour de moi un peu, il y en a un qui s’est jeté la semaine dernière d’une falaise au tréport, j’ai été voir si internet en parlait mais non, j’ai rien trouvé, il a laissé ses papiers sur le bord et hop il a sauté, on sait pas pourquoi, je veux dire personne n’a rien vu venir, il était comme il a toujours été, la fille aux bougies dit il a été assassiné parce qu’elle venait de lire dix neuf polars d’affilée, mais personne ne veut assassiner ce type, tout le monde s’en fout, c’est peut être pour ça qu’il a sauté… les gens semblent avoir besoin d’étre au centre de quelque chose, semble avoir nécessité vitale d’un regard d’amour, je dois surement être comme tout le monde mais j’essaie de m’échapper de tout besoin, de toute nécessité, j’ai cassé mes deux stylos, c’est chiant en soi, je viens de les recommander sur amazon, j’ai ai même pris trois, et j’ai aussi cassé ma voiture mais enfin ça elle l’a fait toute seule, elle a presque vingt ans, j’ai recommandé la pièce sur internet, la pompe à gasoil si ça t’intéresse, y’a un petit garagiste qui va me la poser, en bas là bas, au dessus du port, dans la nouvelle zone industrielle qu’ils ont construite récemment, lui a un entrepôt tout bordélique, rempli de tout et de rien jamais rangé depuis l’aube des temps, mais bon, il te pose des pièces que tu achètes sur internet, il te pose pas de question, ça marche pas toujours mais c’est jamais très cher, j’attends le colis, ça devrait arriver demain ou après demain….

………….La fille aux bougies m’a téléphoné tout à l’heure, elle est en Corrèze, elle fait de la spéléo, elle m’a dit le grotte ça ressemble à un cauchemar, on dirait qu’on va entrer dans un rêve pourri.. et ? j’ai demandé, et j’y suis allé elle a dit, sans dec je suis là pour ça et maintenant j’en suis sorti..

  • et ?
  • Et je vais recommencer…
  • A demain j’ai dit…

Ça fait longtemps que je n’ai pas écrit, j’ai relu ce matin les notes précédentes et les extraits de l’histoire que je racontais, j’avais oublié tout ça, j’ai aucune mémoire, le présent éternel c’est ça :

ne pas oublier de relire ses notes.

Les commentaires sont fermés.