Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/02/2015

... pussy's smile...

.. et puis tiens, les mots clés d’aujourd’hui, je te les note ci-dessous, regarde :

-         voix

-         mail

-         givrée hystérique

-         branquignol

Prélude 

…mais ce matin, il a fait super beau, le froid a arrêté sa haine pointue, il faisait presque doux, j’ai hésité et j’ai enfilé une petite veste, ma casquette en cuir, j’ai mis dans mes poches un petit sac en tissu carrefour, je vais au bourg à pied, je me suis dit, je fais mes courses à l’ancienne, tout en énergie,  .. je t’ai déjà raconté la route pour aller là bas au village, la réserve d’escargots, héliciculture ça s’appelle, j’avais déjà été visiter l’intérieur, les serres de plastic avec tous ces milliers d’escargots dedans, la fille qui expliquait tout ça, comment ça fonctionnait, moi je me demandais juste comment on pouvait avoir l’idée d’élever des escargots, une fois j’ai rencontré le mec qui tenait ça, il m’a pris en stop, un jour où il pleuvait, je te parle d’un temps que les moins de vingt ans s’en branlent comme de leur premier youporn.. il m’a dit, j’ai toujours rêvé d’avoir des escargots, j’ai réalisé mon rêve.. j’ai rien  répondu, j’étais pas sûr d’avoir la grammaire pour ce genre de phrases,  j’étais pas sûr de pas m’être trompé d’univers en ouvrant les yeux le matin de ce jour là.. quelque temps après on m’a dit qu’un mec s’était suicidé, qu’il s’était jeté de la falaise, la pire du coin celle qui a des dents pointues en bas pour te manger tout vivant, j’ai tout de suite pensé à lui, j’ai toujours rêvé d’avoir des escargots, tu comprends… ben non, c’était pas lui, c’était un autre, un autre mec qui aimait pas les escargots surement…

.. après les escargots y’a les chèvres à droite, presque juste en face c’est les chevaux, les pâtures, tout ça, y’avait le soleil en face aussi sur le ciel bleu, cette putain de lumière d’ici, due à la mer tout autour,  je suis arrivé très vite au bourg, y’avait plus de poulet rôti chez le boucher un mec qui a un peu vieilli mais qui était hyper beau genre alain delon,  il a fait surement trembler pas mal de poils de chatte au temps où les chattes avaient des poils, il a du humidifier des souffles et se dresser des bouts de seins, et tu sais j’avais quand j’étais gamin écrit cette superbe phrase très con quand même à savoir que l’amour c’est quand le sexe se gonfle jusqu’au cœur, j’y ai cru tant que j’ai cru à l’amour et maintenant, non, je crois qu’au respect total, à l’admiration, j’appelle aussi cela l’amour parce que bon dans la vie courante je tiens pas trop à me faire remarquer, mais bon…

Où j’en étais ?

 

Voix

J'ai hésité et puis je me suis dit, je vais y aller, y’avait un concert lyrique dans l’après midi, dans la jolie église d’ici, y’a des bateaux dans les églises d’ici, on sent que y’a eu des noyés, on sent la pulsation de l’océan… j’aime pas aller dans ces trucs là parce que neuf fois sur dix je m’emmerde comme un rat mort, j’ai pas l’extasiement facile pour les trucs de bobos obligatoires, je me fais vite chier avec ceux qui m’expliquent ce que je dois aimer ou pas, les aymeric caron/eric naulleau ruraux ou en résidences secondaires avec des vélos, mais là, bon, ça fait pas mal de jours que je vois personne, je me suis dit ça va pas durer longtemps et puis j’ai ma liseuse kobo si je m’emmerde ou même twitter sur mon tel samsung galaxy S4… il faisait un  peu aiguisé question fraicheur sur les bancs de l’église mais c’était vivable tout plein pour des adultes en pleine santé… la chanteuse était japonaise, assez mignonne mais tu sais les japonaises dès qu’elles sourient un peu, on dirait qu’elles sont sur le point de chier mais en vrai non, en tout cas, j’ai rien vu…

Y’avait un pianiste, dans le programme la traviata de verdi, du puccini, du bellini, du tutti quanti et surement un reste de macaroni… je connaissais les noms mais rien d’autre , elle a commencé et très vitre putain la voix m’a scotché,  on dirait qu’il y avait une sono haut de gamme avec  douze mille ingénieurs du son, je comprenais pas qu’un voix pareille puisse être humaine, une puissance,  une danse du ventre, une lascivité.. elle m’a embarqué direct je sais pas où mais j’y étais bien..

Au mini entracte, j’étais un peu tracassé, je savais plus pourquoi, j’ai ouvert mes mails sur mon Smartphone et à 16h 26 y’avait le tien,

mail

je sais pas pourquoi je l’attendais, tu m’en as envoyé un ce matin, disant que tu avais lu mes notes sur abraham, que tu avais aimé celui qui a pour titre la phrase de despentes, j’avais été content de recevoir ça, ces quelques mots, je t’avais répondu deux lignes , je sais plus quoi, je t’ai donné mon numéro de tel y’a un moment déjà, c’est très rare que je donne mon numéro, je suis psycho rigide là-dessus, je réponds pas aux numéros que je connais pas, bref je suis asocial, mais bon à toi je l’avais donné, tu ne t’en étais jamais servi comme quoi j’avais eu raison, tu n’as pas sauté dessus, quand ce sera le moment tu avais dit… tu m’as répondu à 16h 26, deux lignes aussi, je me souviens plus quoi, mais ça allait…

ça m’a fait juste plaisir…

et c’est bien d’avoir plaisir un dimanche après midi dans une église en attendant une chanteuse japonaise avec ses problèmes de transit..

givrée hystérique

elle est repassée chez moi cet après midi, encore une histoire d’internet, tu y crois ça de pas réussir à avoir internet en quatre mois ?.. la givrée hystérique m’avait pourri la vie y’a longtemps je me suis sauvé loin, elle m’a retrouvé, a acheté une maison à quatre cents mètres, elle est mariée maintenant donc je me suis dis bon elle .. mais voilà, un texto, je peux passer j’ai pas internet, j’ai besoin… elle est passé dans l’après midi . . au bout de dix minutes j’ai dit, bon je dois aller voir un concert, une japonaise à l’église, je dois y aller t’as fini ?

branquignols

..  je t’en parlerai un autre jour …

….ou pas….

.. c’est à propos d’une revue Transfuge que j’achète pas, j’achète aucune revue,  aucun journal ça me fait bailler très vite, ça sert à rien les journaux, mais bon il se trouve que j’avais la dernière livraison  de ce truc, c’est à pleurer, un  article qui vénère Sollers , que j’ai lu quasi intégralement et qui est devenu l’incarnation de la Vacuité avec une majuscule t’as remarqué ? un  hamster dans une roue qui pète à chaque tour… un autre article qui descend le bouquin de despentes.. tiens ? pourquoi pas ? j’ai lu l’article… on sentait bien qu’ils s’étaient dit bon coco, on va se démarquer, trouve un angle pour le casser, ce bouquin, on marque notre différence on est des rebelles de la pensée..

Sauf qu’il y a eu une erreur de frappe :  ils ont cru écrire rebelles, on a tous lu Branquignols..

 

Allez bye