Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/10/2011

... is your pussy in front of my tongue ?? really ???..

 

….et puis, je me demande si je vais me faire un café, là, j’ai ouvert les yeux à une heure et quelques de la nuit, encore une nuit sans sommeil qui ne gesticule même pas, elle a pris ses aises chez moi, une quasi copine, j’ai chiqué sur l’iphone, l’application jazz radio, l’item comtemporary jazz, les autres genres me saoulent, je suis ému de retrouver ces sensations à l’écoute de ces musiques que je n’anticipe pas, je ne comprends pas l’harmonie de ces notes quoi se succèdent, je veux dire, je ne connais que deux accords

La mineur

Sol

et avec ça ma vie est bien trop courte pour que j’en fasse le tour,

mais dans cette musique là, le jazz contemporain, j’y retrouve comme les moments de l’autre vie, celle qui me va si bien au teint

Celle sans angoisse, sans attente, sans frustration, sans out,

Celle du temps présent et eternel

Je me suis mis à renaitre par hasard surement,
 il était tard docteur Schweitzer ,
avez-vous l’heure monsieur Victor ?

je  sais pas comment ni pourquoi, cette renaissance est arrivée, celle qui m’a amenée là, je veux dire, à un endroit tranquille tout compte faits, même si dans ce nouveau boulot, le manque de temps , le manque de vide pour exister,

Je suis très chinois dans le fond surement, très tao, surement

Tu sais dans le tao, il est dit que c’est le vide qui crée le vase,

Quelque chose comme ça

Et oui, bien sur, j’aime le vide, j’aime le rien, je sais pas ce que les gens attendent, je vois bien qu’ils attendent quelque chose

Qu’ils n’ont pas, bien sur

Qu’ils n’auront jamais,

Ça se voit, parce qu’ils ne savent pas ce que c’est

C’est toujours autre chose visiblement que ce qu’ils ont

Comment allez-vous ?

Et là, un soupir,

Un soupir plein de manque

C’est jamais synchrone

C’est toujours à coté

Il manque

Il ne me manque rien, tu sais, avant d’ouvrir word là, j’ai zoné un peu sur différents sites,

Fluctuat.net , la partie livres

Même si je ne lis plus aucun livre, j’en ai assez lu, ça ne m’intéresse plus, je ne peux pas m’empêcher d’aller voir encore et encore ce qu’il se fait, et là tout à l’heure, je vais zoner donc sur les critiques de fluctuat, j’aime bien ce site, je tombe sur un bouquin d’un dénommé Philipe adam, je connaissais pas, enfin que je crois, je cherche pas à retenir les noms,
ni les mots de passe,

j’ai douze mille textes que j’ai sous word avec des mots de passe que j’ai complètement oubliés, il y en a un qui s’appelle :

la fille aux chaussures jaunes,

j’adorai son corps, j’adorais la baiser quand elle avait déjà joui, je la tripotais jusqu’à cequ’elle se tende, qu’elle se mette à mouiller très fort, et là j’adorais entrer en elle, y’a qu’avec elle que j’aimais ça, ça la faisait rire

je m’en foutais,

-         - yes nénette, j’adore te baiser quand t’as joui, quand limite ça ne te concerne plus

et quand je baise une autre fille et que ce désir me court circuite l’horizon, c’est à elle que je pense quand je me glisse dans le tiède moite,

j’ai retrouvé donc ce fichier word, ce fichier sur la fille aux chaussures jaunes, j’ai rebandé aussi sec en voyant le titre mais quand j’ai cliqué dessus le truc m’a demandé un mot de passe, oh putain j’en savais plus rien

Qu’est ce que j’ai bien pu mettre comme mot de passe ?

Dans ton cul ?

Dans le mien ?

Ni l’un ni l’autre ne fonctionnait,

J’ai essayé

CAC 40,

non plus

J’ai essayé :

lavieestunetartinedemerde
maisquelamontagneestbelle

C’était pas ça,

J’ai essayé

viens poupoule

Rien à faire,
j’ai plus essayé du tout, et hop, poubelle

C’est deux cent douze mille textes que je jette comme ça, je mets des mots de passe toujours que j’oublie pour que personne après ma mort ne retrouve les manuscrits de la mer morte, c’est la seule raison, je veux que ce qui ne me connaissent pas ne me rencontrent pas et que les autres m’oublient, enfin je dis je veux, je m’en fous dans le fond, je veux rien

Des fois j’ai plus que tout

Rien que cette dernière année, : j’ai eu mille vies de bonheur pleines

-         - Avec toi, quelques jours, la fille de la seconde vingt huit,

-        --  avec d’autres frôlements,

-       -   avec aussi cette soirée limite avec celle qui est morte la semaine dernière,

-         - j’ai eu toutes ces nuits dans lesquelles j’ai écrit ces mots que j’ai oubliés,

-         -- j’ai eu les chapeaux blancs de la fille aux bougies, dimanche soir, elle avait scotché sur le miroir de la salle de bains une dizaine de roses blanches toutes petites qui poussent dans un coin de mon parc,

-         - j’ai eu ces traversées en voiture dans ces campagnes avec ces esquisses de brouillards,

-         -  j’ai eu ces verres sacrés de gewurztraminer,

j’ai eu je ne sais plus, mais tout ça, et c’ était bien, et là j’ai pas sommeil mais il fait que j’essaie de redormir,

une heure c’est pas assez pour une nuit,

…………et.. ah oui, je te parlais d’un bouquin dont j’avais lu la critique tout à l’heure, ça s’appelle jour de chance, c’est l’histoire d’un type qui gagne à l’euromillions, et tu sais quoi, l’article cite cette phrase du bouquin, genre c’est la phrase du siècle, genre c’est la phrase qui déteint ke truc lourd de la vie, tu sais, on se comprend hein :

La phrase, c’est : « La tristesse laisse un goût que la chance n'efface pas ».

Et ben tu vois, je lis plus du tout mais bon l’histoire d’un type qui gagne à l’euro millions ça m’allait bien juste parce que j’aime bien m’essuyer le cul avec des billets de cents euros et que bon y’a opas de petits plaisir, hein, mais quand je vois cette phrase, « La tristesse laisse un goût que la chance n'efface pas »., j’ai envie de dire au mec, hey mec :

- suicide toi, n’hésite pas surtout,

La tristesse et tout, ça va bien, prends des cachets fais un essai, et si ça marche pas mets les doigts dans la prise,

pourquoi tu te ferais chier ?

La tristesse laisse un gout..

Je t’en foutrai des conneries

La vie c’est le gout du café chaud que je vais aller me faire là tout suite

Yes avec la senseo

Santé !