Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/11/2014

... whore time...

….. et puis je suis très spectateur en ce moment, très dans l’attente, dans le regard, dans le silence, et là tout de suite, encore un peu dans le truc de désir que je viens de voir, Paris Dernière, tu sais, cette émission sur paris première, j’avais pas vu ça depuis douze siècles, du temps d’ardisson même, pour te dire de quand ça date, et là, ici, sur mon ile, dans ma maison de pêcheur, le salon assez sombre malgré la grande baie vitrée que j’ai fait poser l’an dernier, dans ce temps d’attente, ce temps passif, je regarde encore et encore, je regarde les replays de télévision, j’ai un tablette samsung avec un truc SFR qui me permet de voir dessus plein de chaine de télé, en direct, en replay, j’ai découvert ça y’a pas longtemps, du coup, ça m’a kidnappé, j’ai plongé dans le plus facile, j’ai plongé dans la ouate du rien faire que d’absorber tout ce qui se laisse choper..

… et là, j’ai vu que je pouvais revoir la dernière émission de Paris Première, j’ai failli enclencher ça en début d’après midi, mais c’était pas le moment, j’avais mes étagères à poser là haut, j’ai encore tous ces cartons posés en vrac partout, je suis encore en stand by entre la vie d’avant et surement la mort un jour, une nuit, un hasard..

Paris dernière, émission  parisienne à base de cul

(comme moi)

Je sais pas si c’est scénarisé cette émission, le principe est qu’un type, je sais pas qui c’est,  tu le vois jamais, genre il a une caméra scotchée au front, se ballade dans la nuit à paris, d’un lieu à l’autre, des trucs genre bar branché, boite de nuit, quartier up and down, ça commence il envoie un texto à Fréderic « Bogdanov » Begbeider..

pour te dire

il veut rencontrer la fille qui faisait la une du magazine Lui, une blondasse quelconque qui, l’entretien avec elle le révélera, a un charisme de kiwi et une conversation de salade…

Bon,  on s’en fout..

Dans la deuxième ou troisième séquence, je regardais cela dans ma baignoire,

Je pose la tablette sur une chaise à coté,

y’a de la mousse Sanex, au PH neutre,

tu vois si je fais gaffe à moi…

.. dans la deuxième et troisième séquence, il se trouve dans une sorte de hangar à Bikers, mecs qui rafistolent des motos, et dans le fond y’a un fille quelconque, brune, qui dit se renommer alice et qui se présente comme modèle..

On sent le pathétique un peu..

On se dit que Zola en aurait écrit des pages mais qui lit Zola maintenant ?

Qui lit tout court ?

Bon, rien de particulier à retenir mais je continue à regarder, c’est l’émission parfaite pour un  type comme moi, dans son bain plein de mousse au PH neutre…

Et puis un peu plus loin, le type sort un papier de sa poche, un n° de téléphone griffonné, ..

Il envoie un texto à ce numéro, grosso modo, j’ai trouvé ce n° dans ma poche t’es qui ?

 

… et hop , la réponse, ben oui

-         C’est Alice la modèle, j’aimerai te revoir..

HAHAHAHAHAHA

Bon je rigole mais il fut un temps où ça m’arrivait ce genre de chose..

L’intéressant est la dernière séquence.. tout au bout de l’émission….

Il va chez elle..

Elle l’attend…

Je remets le replay pour revivre ça 

La porte est ouverte ..

Il entre

Elle est sur le canapé…assise..

Lui : c’est bien de se retrouver là maintenant…

Bon, on y est…

 

Elle : Ah bon pourquoi ?

Lui, j’avais vraiment envie qu’on soit ensemble..

Elle : quand on s’est vu dans le garage, je me suis dit que je sais pas, qu’il fallait qu’on se revoit..

C’est joué là, non ?

Mais le type commence à s’engluer dans tous les clichés d’ahuris qu’il a ramassé dans toutes ses lectures, dans tous ses voyages…

Genre :

.. c’est drôle, comme ça dans des silences, on n’a pas envie de mettre de mots..

JE DECONNE PAS , IL A DIT CA….

Mais il s’est pas arrêté là, non, tu penses, il a rajouté : c’est bien chez toi.. ça te ressemble…

HAHAHAHA

Elle : c’est quoi que tu voulais me dire ?

LA SEULE REPONSE POSSIBLE ETAIT : JE VEUX SENTIR TA CHATTE, JE VEUX RENIFLER TON CUL

Il a dit : je veux essayer de mettre des mots..

Bon, c’est pas mal comme réponse quand même parce que tu connais le pouvoir des mots, la fille a accroché… putain elle attendait les mots … le mec avait rencontré la fille qui attendait les mots pour être leur esclave,

C’est PAS SI SOUVENT

Et lui, il s’est pris pour un artiste, genre un  poète à la vinaigrette..

Oh putain le gâchis..

La fille l’a poussé dans ses retranchements,

Elle s’est mise à danser, à retirer son tee shirt,  son sous tif ..

Lui, il parlait de la douceur de sa peau..

ELLE ATTENDAIT LES MOTS POUR JOUIR, PAS POUR ZAPPER SUR GULLI..

Elle a été déçue..

Elle a même dit, je croyais que tu allais dire les mots..

Il a pas compris, il croyait que son tralala de poésie en sucre lui conférait un pouvoir de sueur de mâle, alors que c’était juste sa caméra scotchée au front..

La fille avait envie d’être pute..

Il a pas compris..

Il a pas compris que ce moment de pénombre était de le moment de la pute qui jouit..

Il a rien compris..