Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/12/2011

........ real word... (l'influence d'......)

 

… et puis ça fait trois ou quatre heures que je traine là dans mon lit, à écouter la radio, des trucs en podcast, du direct de la nuit, les infos sont gonflantes, un type dit exactement à ce moment précis  (France inter, le 21 décembre, autour de 7h 20):

« On n’a pas fini de parler de l’influence d’etienne daho dans la chanson française »

……………je  rajoute rien à ça, je veux dire, c’est vraiment la phrase définitive, tu sais y’longtemps, j‘avais écrit un mini roman qui commençait par ces mots :

Je me suiciderai quand j’aurai trouvé la phrase

Et c’était  l’histoire d’un type qui cherchait la phrase,

Tu vois un peu mon sens métaphorique

Tu vois ma richesse intérieure

Tu comprends mieux pourquoi tu m’aimes

Ai du en écrire quatre vingt ou cent pages  puis j’ai découvert la sodomie alors j’ai un peu laissé tomber ce bouquin,  je regrette pas, surtout au moment précis de la pénétration, la première poussière de seconde où….

Tiens je viens d’avoir la première phrase de mon prochain bouquin (le trois millième)

-     Je me suiciderai pas tant que  les jeunes filles et leur mère seront consentantes (surtout leur mère d’ailleurs ) pour la première poussière de seconde où….

tu l’imagines cette poussière de seconde où … ?

Toi, prête à…

Bon, j’en étais où ?

Ah oui, l’influence décisive d’Etienne daho sur la métaphysique de l’homme majuscule et de la transcendance  de la vraie pensée..

Tout est dit je crois

Je n’ai qu’à fermer les yeux et me laisser glisser dans l’infini de cette pensée :

« On n’a pas fini de parler de l’influence d’etienne daho dans la chanson française »

… on n’a pas fini, non…

Moi j’ai pas encore commencé..

Pour te dire où j’en suis …