Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/12/2012

.. after math...

 

… et puis retour au lit, mes derniers jours de vacances, je crois, je ne sais même pas quel jour on est, je n’ai vu quasiment personne depuis une semaine, la fille aux bougies deux fois deux heures,
une fois chez elle

une fois chez moi,

……………………………………..il pleut gris, mais ça en devient majestueux, cette pluie, cette pénombre, ce vent, les arbres fluctuant par le vent, ça en devient grandiose, moi tout seul dans cette immense maison au lieu de ce petit parc, la pluie dehors, le vent dehors,

l’odeur métallique du vent dehors

ça s’est synchronisé tout doucement, tic tac, tic tac, ça s’est harmonisé à petit pas, je me suis retrouvé dans ce silence, dans cette solitude, je me suis retrouvé en douceur, en lenteur, tic tac tic tac, pulsations cardiaques maintenant accordées au temps qui passe, rien en retrait, rien en décalé,

en paix avec moi-même

….j’ai besoin de solitude, un peu beaucoup, passionnément

j’ai travaillé un peu dans mon bureau, caressé le temps dans son intimité moite, écouté du bach, du otis taylor, du morcheeba, du cinematic orchestra, du benedickt jahnel trio,

branché ma copie strato pour crisser les notes en majeur, en mineur, en blue note, en dissonant, en tragique, j’ai arpégé ma guitare cort nylon électro acoustique en accord nostalgique,

j’ai joué seul, fort, très fort

 jusqu’à la fusion du corps, de l’objet de l’espace et du temps,

je me suis saoulé de son, fort, très fort l’ampli, j’ai bu du thé à la menthe, mangé du pain, deux œufs sur le plat avec du cumin,

saupoudré léger

J’ai lu le premier chapitre de « la Vérité sur l’ Affaire Harry Quebert », je vais me régaler avec ce truc là, je crois, mais j’ai perdu l’habitude de tenir des livres à la main,

Le poids

trop de kobo, de kindle, de galaxy note, trop de léger au bout du bras…

J’ai regardé un peu la télé, pas trop,

J’ai fait tomber mon grand miroir de l’entrée, il ne s’est pas cassé,

étonnant

mais a entrainé la petite étagère avec les parfums

-         Egoiste platinum

-         Hugo boss

-         Eau sauvage

Eau sauvage a explosé dans le couloir à coté de l’escalier

ça sent encore dans toute la maison,

………….Il faut que je repasse l’aspirateur, la fille aux bougies va venir cet après midi, je crois,

Passer le week end avec moi..

-         On dort mal sur ton matelas, elle m’a dit,

-         je t’en offre un j’ai dit

On va sûrement acheter ça demain, je sais pas où ça s’achète, je sais même pas combien ça coute

J’ai failli commander une guitare électrique cort, la couleur rouge rubis, la forme élégante, la patine velours, l’odeur d’encaustique, le clair obscur,

J’ai failli, j’ai pas fait

Je sais pas pourquoi,

Pour pas avoir envie, je crois,

Etre dégagé de tout ça,

Les envies acérées qui surgissent au vu d’une image,

Qui ne comblent rien,

Etre dégagé de l’accumulation

Besoin de rien,

D’un minimum

Ensuite passer au luxe

Le savourer

Ensuite