Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/09/2011

... no future.. (pile poil)...

 

… et puis je sais pas trop où je suis passé devant les mots, devant la virtuelle feuille maquillée word microsoft, devant cette sorte de … cette sorte de quoi ?  c’est quoi le terme exact ? c’est transcendance ?

 

Le transcendant est ce qui est au-delà, ce qui dépasse, surpasse, en étant d'un tout autre ordre.

Wikipedia

… oui, c’est peut être bien transcendance, cet état d’écriture, tu sais toutes ces notes d’abraham , ces milliers de pages, écrites par moi

Mais qui transcendaient

Parce que moi tout seul, je suis incapable d’écrire quoi que ce soit, ou même de faire rien d’autre qu’insomnier toutes les nuits,

Celle-ci comme les autres

Et l‘an prochain à jérusalem

Sauf que l’an prochain c’est jamais, parce que le futur c’est pas le présent éternel, parce que le futur, ça n’existe pas

Mais pas du tout

Prouve moi le contraire

Le futur est une théorie très bien faite de sa personne, en 3D top techno, le futur est un tour de magie enivrant presque, puis qu’on y place des choses dont on ne sait que faire :

-         Des envies,

-         Des promesses,

-         Des caresses en sucre filé,

-         Des idées,

-         Des désirs

Et autre chose aussi

Surement

…..le futur est une histoire pour rassurer les enfants mais comme on a encore un peu peur quand on grandit, on l’emmène avec nous partout,

Le futur n’existe pas dans sa définition même, puisqu’on y est jamais, on est toujours aujourd’hui, et le futur c’est une bulle de savon soleil couchant, on cligne du cœur, mais on peut pas toucher….

….

Où j’en suis là ? j’en sais trop rien, j’ai pas trop envie de relie les paragraphes précédent, je te parlais de quoi ?

Ah oui, ça revient,  je savais pas trop où j’étais dans ce truc de transcendance pour écrire, ce truc qui dépasse et enveloppe

Et qui te donne curieusement quelque chose de l’ordre de la cohérence, quelque chose de l’ordre des retrouvailles internes, intimes

       Moi et moi sont sur un mot,

      Moi tombe à l’eau, 

      celui qui reste écrit une note sur abraham

Ou ailleurs

J’ai quatre vingt trois mille blogs

tu les connais pas

dans un je m'appemlle ernest

dans l'autre vanessa

Y’en a un où je suis  shemale

Je savais pas ce que ça voulait dire, j’ai trouvé ça sur des sites pornos, c’est des travelos en fait, des femmes hommes, c’est des femmes mais avec des bites ..

Ca  m’a plu l’idée,

Je me suis dit, oh oui, je vais faire ça,

Shemale,

Je vais être une femme avec une bite, je me suis dit,

Ma mère en a rêvé, je l’ai fait

Mais j’ai vite arrêté, y’avait que des mecs qui voulaient m’enculer et moi je veux pas

J’aime pas que les mecs m’enculent, j’ai pas essayé du tout du tout, mais je le sens pas ce truc là, mon coté féminin s’arrête à la porte des toilettes ça se traduit seulement en faisant pipi assis quand j’ai pas fini de lire mon bouquin……

Par contre je tripoterai bien une shemale peut être, une vraie fille avec une bite , oui, peut être, mais je sais pas où ça se trouve et je veux pas en commander sur internet fabriquée en chine,  bon c’est pas grave, j’essaierai autre chose quand on se verra,

…des fois j’ai plein d’idées très excitantes et après hop, je jouis et j’en n’ai plus du tout pendant au moins une heure,

J’en profite pour regarder une série alors sur ma tablette archos qui ne me sert qu’à ça ;

Tiens il est trois heures neuf dans mon petit manoir au milieu de nulle part là bas au bout du monde,

Demain la fille aux bougies viendra me voir, on se voit plus du tout de la semaine, on habite trop loin  l’un de l’autre maintenant, elle passera le week end chez moi,  juste une nuit par semaine,

………………………..et tiens j’ai rien rangé ici encore, y’a que des cartons dans toutes les pièces, il est trois heures onze et j’écoute kristin rule encore, je m’en lasse pas,

La nuit d’avant j’ai remis le koln concert encore, j’explore rien du tout, je me traite comme un moyen bébé que la même histoire rassure, parce qu’il la connait bien…

                                je voulais te parler d’autre chose je crois

je voulais pas écrire tout ça,

je voulais pas écrire

comme d’habitude,

mais c’est la nuit

je ferai ça un autre jour,

te dire ce que je sais pas écrire

ou l’inverse

Un jour bleuté allongé dans le futur

Pour te dire comme tu peux compter sur moi

 

Allez je t’aime chérie

Et c’est du présent eternel

Surtout si tu te ballades sur un quai de gare sans culotte

(là j’ai des envies de tripotage)