Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/01/2016

...mama... (hey)...

.. et puis va savoir pourquoi j’ai eu envie d’un coup de réécouter cette chanson dont je me souvenais vaguement du titre, quelque chose comme mama, un truc un peu envolée grandiose qui te donne envie de te branler dans le vent,
.......................................face à la falaise,
.............................................................ce genre de trucs… j’avais complètement oublié qui chantait ça, j’ai tapé sur spotify Peter Gabriel, un nom qui me disait vaguement quelque chose, et puis non, sa tête ne me disait rien, et y’a le nom d’un groupe que j’avais jamais vraiment écouté dans le temps d’avant, je ne sais pas si tu t’en souviens du temps d’avant,

- le temps où on te bassinait pas avec les religions, mon dieu a une plus grosse bite que la tienne et putain mais je vais t’égorger toi, qu’est ce t‘as sur la tête ? quoi ? une quoi ? kippa, je sais pas non, ça s’appelle comme ça ce truc ? et quoi dit l’autre ? respect, je veux juste que personne ne voit une virgule de ma peau, juste mes yeux dans un truc genre guichet de prison, c’est mon droit de mon dieu qui crache plus loin que le tien, c'est ma burqa à moi que j'aime, et que même RESPECT je te dis, c’est les racines chrétiennes de la france et puis plus chrétiennes que ces racines tu meurs, et hop, sans dec tu meurs pour de bon, kalach kalach kalach, et puis quoi, putain mais tu vis encore ? tu oses vivre alors que merde y’a le dieu d’amour et de paix qui dit dans le texte sacré : tout le monde doit mourir parce que c’est ça l’amour, tuer tout le monde et haïr le reste parce que c’est vachement sacré la religion, et que meurs meurs meurs, c’est au nom de la paix de dieu…
Putain, je rigolais quand j’étais gamin que j’avais lu la phrase de je sais plus qui : le 21ème siècle sera religieux et que je rigolais et rigolais encore et maintenant je le crois pas, j’arrive pas à le croire, la haine des pédés, les coupages de gorge en direct live, les bombes dans le bide avec le sourire du con qui a raison, on a glissé dans cette inquiétude permanente de la paix et de l’amour de dieu qui a une plus grosse bite que le tienne et tu vas voir ta gueule dans le sang….


podcast

……………………………et y’a le nom d’un groupe que j’avais jamais vraiment écouté dans le temps d’avant, ce temps où on n’avait presque que ça à faire d’écouter les chansons qu’on allait oublier plus tard, et de lire les livres qui allaient fini dans la benne de la déchetterie, non, non, rien n’est sacré, on n’en est plus là, le sacré me gonfle grave, juste te caresser le renflement de la culotte, sur le coton, et appuyer un peu, et donc le groupe m’est revenu, c’était genesis, et sans déconner, je n’écoutais pas ce genre de trucs qui m’ennuyaient beaucoup, comme la musique de celui qui est mort, le david bowie et je n’aimais de lui que la chanson que personne n’aime, let’s dance, le reste, je pensais à autre chose, mais bon, tant qu’y a que ça à discuter, ça va la vie….
J’ai retrouvé sur youtube le truc Mama de genesis, et ça tourne là, pendant que mes deux index mitraillettent le clavier, et putain ça fait un bail que j’ai pas écrit sauf mes carnets moleskine le matin en écoutant bach dans ma cuisine avec mon café dans la tasse, et ça fait deux ou trois fois que ça tourne là Mama de Genesis, et c’est exactement ça, viens avec moi devant la falaise, je vais me branler dans le vent et y’aura une goutte ou deux qui te tombera sur les seins et on rira et ça brillera,
..................................juste avant la nuit,
...........................................................les gouttes

.........................................................................et nos sourires…

(et après tu me suces la bite)