Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/07/2015

.. demi mondaine.. (sa petite culotte)..

.. et puis tu sais, j’ai dit à la fille aux bougies au téléphone que je savais pas, que j’avais l’impression d’être un peu tendu ces derniers jours, d’être un peu moins calme, un peu moins serein, comme dans l’attente de quelque chose, et elle m’a dit, ; bien sur, on déboule tous dans deux jours, tu vas plus etre seul , c’est ça qui te tend, mon mec, c’est ça, t’es un vrai solitaire, et là tu vas plus l’être, cherche pas c’est juste ça…

Peut être qu’elle a raison, ma famille entière arrive samedi, pas chez moi, non, ils ont du fric, ils ont loué pas une mais deux maisons dans ce coin recherché pour te dire s’ils sont à l’aise, y’en aura une douzaine, je m’entends parfaitement bien avec eux, la plupart en tout cas, j’ai deux frères, un que j’ai peu vu ces dernières années, voire pas du tout et un autre avec qui je suis très proche, et puis les femmes les enfants, les copines des enfants, tout ça,  on se marre comme pas permis ensemble, on a le même genre d’humour, on prend rien vraiment au sérieux, ça va être agréable les quinze prochains jours, oui, c’est sûr, les vacances c’est chez moi que ça se passe, toujours…. Je vais jamais ailleurs, c’est les autres qui viennent à moi.. et va y avoir aussi la fille aux bougies qui va s’installer chez moi plus d’un mois, ça je sais pas, ; on n’a jamais passé autant de temps ensemble, je veux dire dans la même maison elle et moi, ce qui nous préserve elle et moi, c’est cette paix royale qu’on se laisse l’un à l’autre, chacun vivant sa vie dans sa maison, et nous restant en contact permanent, se racontant tout , se demandant rien, premier texto du matin depuis quinze ans pour moi, et moi pour elle, dernier aussi, mais ..

.. mais , je vais plus être seul chez moi, synchrone avec moi, en harmonie parfaite avec moi, n’attendant rien, donc ayant tout, bricolant deux planches récupérées à la décharge, plantant trois fleurs, discutant avec la voisine, écoutant du keith jarrett ou du cabrel ou du didier squiban ou rachid taha ou du demi mondaine, tu connais demi mondaine ?

Tiens écoute..
podcast

Et va voir le clip sur youtube, elle danse en, petite culotte, les seins à l’air pour te dire si je l’ai regardé ce clip… elle a aussi joué dernièrement au salon des tatoueurs et j’ai des tatoueurs dans ma famille, pour te dire si on éclectique chez nous, y’en a même un qui vient me voir la semaine prochaine…

Et donc y‘a cette petite tension en moi, je vais plus être seul quelque temps…

On verra….

.. et aussi un putain de bon moment cet après midi, je t’ai dit y’a un type très connu qui habite à coté de chez moi, à vingt mètres, on boit le café tous les matins chacun à sa table sur la terrasse de notre troquet, on se dit juste bonjour d’un signe de tête comme ça, il est très sauvage et moi aussi, il est toujours avec sa femme, ils se quittent jamais tous les deux et puis ce matin, je sais pas il s’est levé est venu vers moi et m’a dit, ce serait un vrai plaisir que tu passes chez moi cet après midi.. il a rien dit d’autre, j’ai eu une seconde de silence mais en vrai j’ai pas mesuré ça a peut être duré mille jours et j’ai fini par dire ok, merci, je passerai..

Cet aprème je voulais pas y aller, j’ai rien à dire à personne tu sais, c’est pour cela que des fois je veux pas spécialement te rencontrer toi ou toi, je me défile pas, c’est juste je connais pas trop les postures de la convivialité, ces trucs entre les gens, tu vois, moi je sais pas trop faire, je m’ennuie souvent, mais j’ai dit oui, j’ai cueilli trois fleurs dans ma petite cour, je les ai scotchées sur une petite coccinelle en bois que j’ai avec les pattes qui bougent toutes seules, c’était mon cadeau, ils m’attendaient, le type très connu avec plein de talent et une vie derrière pas possible, sa femme, ils m’attendaient moi, je sais pas pourquoi, vraiment..

Et tu vois le talent c’est époustouflant, j’ai été à l’aise en quatre secondes, ils riait avec ses yeux tout le temps les heures ont défilé je sais pas comment, sa femme m’a offert un truc qu’elle avait fait, très intime, vraiment intime, des dessins personnels, beaucoup de talent, on s’est quitté sur le petit chemin de terre plein de fleurs, ils ont dit, on continue ? j’ai dit oui, on continue…

J’ai été plein de cette chaleur toute la soirée, …

Demain ils seront surement à la terrasse du troquet, je leur sourirai je me mettrai deux tables plus loin, et comme dab, je croquerai le petit sablé qu’ils refilent avec le café, je boirai le premier presque cul sec et comme dab, je n’aurai pas  besoin d’en commander un autre, la serveuse d’un signe de tète m’en amènera un autre…

J’ai une vie magnifique….