Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/08/2011

.. just a little help .. (between friends)..

… et puis il fait pas mal jour déjà, je suis sur ma terrasse,  dans mon petit jardin de ma petite maison sur ma petite île, c’est les derniers instants, je pars dans quelques jours, une esquisse de tristesse mais à peine, la lumière est assez belle, on sort de l’automne là, je veux dire, y’avait ces rafales de vents et de pluie ces dernières nuits, ça claquait sur les velux, je dors dans ma petite cabane, je regarde la moitié de la nuit la série The West Wing, à la maison blanche, je télécharge les épisodes au fur et à mesure dans le petit café sur la place à l’écart, ça rame pas mal pour uploader dès qu’un autre se branche sur la wifi libre, je télécharge avec ma petite tablette tactile archos, la 70IT, je l’aime bien, celle là, elle est toute fine, elle ressemble à une ado en jean qui joue sa lolita yeux de biche, tee shirt un rien tendu sur le bout des seins joueurs, il fait pas mal jour, c’est l’heure des infos sur France inter, j’ai bousillé mon scooter en forçant mon petit portail, j’ai niqué une bonne partie du carénage de mon truc vintage, yamaha beluga 80 CC de 1993, t’étais même pas née, j’ai scotché tout ça avec un gros rouleau marron et j’ai repeint en noir, et puis y’a le câble du frein avant qui a lâché, j’en ai commandé un autre mais visiblement il le recevront après la venue du messie, je pense, je freine avec l’arrière, je roule pas vite, j’ai un casque blanc,  on dirait une tête de mouche javellisée….

Je pars dans trois jours, je suis seul depuis très peu de temps, y’en a eu du monde ici, c’est la première fois depuis jules césar que je vois autant de gens, y’avait une demi douzaine de filles qui dormaient là haut dans le grenier, j’avais installé un  dortoir, je les connaissais gamines ces filles, elles ont grandi, y’a une avocate, une realisatrice, deux lesbiennes, une bibliothécaire, une contrôleuse de gestion, elles sont belles toutes, on a bu beaucoup de gewurztraminer et pas mal de jurançon, on s’est dit qu’on s’aimait à la folie, on s’est dit qu’on se quitterait plus  jamais, on s’est dit qu’on allait tous vivre ensemble dans une grande maison dans une prairie et qu’on serait chauffé avec des bûches en bois que j’irai couper dans la forêt avec la chemise à carreaux qu’elles allaient m’offrir…

je suis seul depuis peu de jours, je m’en vais bientôt, y’avait aussi la semaine dernière ce type que j’avais pas vu depuis quatorze ans et qui s’est pointé en fin d’après midi, j’écoutais michel onfray sur France culture, j’étais sur mon nouveau relax lafuma bleu QUI A UNE TACHE JE SAIS PAS QUI A FAIT UNE TACHE SUR MON RELAX LAFUMA BLEU TOUT NEUF, j’étais sur mon relax, j’ai entendu, salut, putain, il avait pas changé, sans dec, pas du tout, le temps s’est mélangé un peu beaucoup, c’est qu’avec ce type et un autre on avait sillonné paris des nuits entières pour déchirer des rires un rien hystériques, les seuls symptômes visibles de nos existences de l’époque, on était trois, on se quittait pas et puis j’ai décidé de lâcher le monde et de disparaître de partout, j’ai décidé de jouer sur ma gamme mineure personnelle, j’ai décidé d’être en accord parfait avec moi même, c’était y’a pas mal de temps, depuis, tu sais à peu près ce que je fais si tu me lis depuis octobre 2004..

- salut, il a dit,

 il était accompagné d’une gamine,

-         c’est ma fille il a dit, elle a treize ans, elle s’appelle raphaëlle,

elle rigole avec ses yeux, j’ai vu qu’on allait parfaitement s’entendre tous les deux,

- salut il a dit, je te trouvais pas, t’es pas sur facebook, t’es nulle part, le seul moyen pour te trouver était de louer une maison a coté de la tienne sur cette île…

on a passé la semaine ensemble, on a bu beaucoup de gewurztraminer, pas mal de jurançon et aussi des bières, j’ai refilé la saison 7 de desesperate  à raphaelle et aussi Lost Girl, la saison canadienne rigolote que j’ai attrapé sur le net cet hiver,

il a une maison d’édition, je crois, il a lu mes mémoires que j’invente, il veut m’éditer, j’ai dit je crois pas, il a dit on verra, j’ai dit voilà, c’est exactement çà, on verra, il est parti samedi dernier, j’ai pas attendu sur la jetée que le bateau parte, il m’a envoyé un texto, je t’ai pas vu sur le quai il a dit, j’ai répondu on verra….

Il fait assez bon ce matin, à la radio ils ont dit qu’il faisait froid, je les emmerde…

J’ai coupé les branches du figuier qui poussent sur le muret, j’irai amener tout ça à la déchetterie cet après midi…

J’ai mangé des tomates et des oignons cuits à six heures du mat saupoudré de cumin et de piment rouge,

J’ai bu deux doubles café senseo,

Il fait doux mais c’est assez couvert

bonjour